MNBC : comment les Etats et les banques centrales tentent de rattraper l’essor des crypto-monnaies,

par | Oct 3, 2023 | Actualités | 0 commentaires

Metaverse Token

Metaverse Token

Alex Durant : CEO et FondateurAlex Durant, le cerveau derrière MetaverseToken.fr, est un pionnier dans le monde du metaverse et de la cryptomonnaie. Avec une passion ardente pour la technologie blockchain et une vision claire de son potentiel disruptif, Alex a fondé MetaverseToken.fr dans le but de démocratiser l'accès aux mondes virtuels et aux actifs numériques.

Les crypto-monnaies comme le Bitcoin ont connu une croissance explosive au cours de la dernière décennie. Leur popularité grandissante a pris de court les gouvernements et les banques centrales du monde entier. Ces institutions cherchent maintenant des moyens de réglementer et de rattraper leur retard sur les innovations apportées par les crypto-monnaies décentralisées.

Je me souviens quand j’ai acheté mes premiers bitcoins en 2013. À l’époque, peu de gens en avaient entendu parler et cela semblait être une technologie marginale. Maintenant, le Bitcoin est devenu un actif d’investissement courant avec une capitalisation boursière de plus de 500 milliards de dollars. Cette croissance fulgurante a certainement surpris les régulateurs traditionnels.

Pourquoi les gouvernements et les banques s’intéressent-ils aux MNBC ?

  • L’essor du Bitcoin et de la décentralisation : Le mouvement de décentralisation remet en cause le contrôle traditionnel des transactions par les banques centrales.
  • L’épisode du DIEM : Une tentative de monnaie digitale par Meta (Facebook) qui a rencontré des obstacles réglementaires.
  • Réponse à la crypto : Face à la popularité croissante des cryptomonnaies, les États envisagent des monnaies numériques stables.

Distinctions entre MNBC et crypto

  • Centralisation vs Décentralisation : Les MNBC sont émises par l’État, tandis que les cryptos sont décentralisées.
  • Réglementation : Les banques centrales peuvent contrôler et réglementer les MNBC.
  • Adossement à une devise : Les MNBC sont généralement adossées à une devise fiduciaire existante.
A lire  Les défis et opportunités de l'intégration de la blockchain dans les entreprises

L’angle écologique

Les banques centrales envisagent des MNBC vertes pour récompenser les efforts écologiques des citoyens, comme le concept de « compte CO2 » en Europe.

Les tentatives de régulation des crypto-monnaies

Les gouvernements du monde entier ont eu du mal à réguler efficacement les crypto-monnaies. Aux États-Unis, de nombreuses agences comme la SEC, le CFTC et le Trésor tentent de classifier et de réglementer les crypto-monnaies et les entreprises de ce secteur.

Cependant, la nature décentralisée des crypto-monnaies les rend difficiles à réguler par des moyens traditionnels. Il n’y a pas d’entité centrale responsable comme pour les banques traditionnelles. Au lieu de cela, les crypto-monnaies reposent sur des réseaux peer-to-peer sans autorité centrale.

Cela a conduit à une approche fragmentée de la régulation avec différentes règles selon les agences et les juridictions. Cette incertitude réglementaire a nui à l’adoption institutionnelle des crypto-monnaies.

Exemples Concrets de MNBC

Aujourd’hui, bien que les MNBC officiellement émises soient rares, de nombreuses institutions travaillent à leur développement :

  • Banque centrale de Chine : Programme DCEP (Digital Currency Electronic Payment), déjà testé dans certaines régions.
  • Banque centrale des Bahamas : Pilote de la MNBC « Sand Dollar », actuellement en phase d’expérimentation.
  • Banque centrale des Îles Caïmans : Projet « Project Sand Dollar » en préparation.
  • Banque de France : Programme expérimental lancé en 2020 pour explorer les applications potentielles des MNBC.
  • Banque d’Angleterre : Groupe de travail dédié à l’étude des MNBC.
  • Banque centrale européenne : Exploration de la création d’une MNBC pour les résidents de la zone euro.

Catégories de MNBC

  • Usage : Transactions de détail, de gros ou interbancaires.
  • Mode de fonctionnement : Systèmes de comptes distribués, centralisés ou décentralisés.
  • Technologies : Blockchain, DLT, technologies open-source.
A lire  La prochaine phase de Bitcoin : prédiction de Michael Saylor

Avantages des MNBC

  • Rapidité et efficacité des transactions.
  • Stabilité de l’activité économique.
  • Transparence des échanges.
  • Réduction des coûts.

L’émergence des monnaies numériques de banque centrale

Face à l’essor des crypto-monnaies, de nombreuses banques centrales expérimentent leurs propres monnaies numériques (MNBC). Contrairement aux crypto-monnaies décentralisées, les MNBC sont émises et gérées directement par les banques centrales.

La Chine est le pays le plus avancé dans le développement d’une MNBC avec le e-CNY. D’autres pays comme la Suède, les Bahamas et le Nigeria ont également lancé des projets pilotes.

Les MNBC permettraient aux banques centrales de conserver le contrôle du système monétaire. Elles faciliteraient également les paiements numériques et pourraient permettre l’inclusion financière.

Cependant, de nombreuses questions subsistent sur la conception technique et la politique monétaire des MNBC. Leur impact sur la stabilité financière et la vie privée suscite également des inquiétudes.

Conclusion

Les crypto-monnaies ont forcé les gouvernements et les banques centrales à repenser la nature de l’argent à l’ère numérique. Bien que la régulation des crypto-monnaies décentralisées soit un défi, les MNBC représentent une tentative des institutions établies de rattraper leur retard.

L’avenir nous dira si les crypto-monnaies et les MNBC pourront coexister ou si l’un de ces modèles deviendra dominant. Quoi qu’il en soit, l’innovation dans le domaine des monnaies numériques ne montre aucun signe de ralentissement.

Share This